LangKawi-Ko Lanta, une aventure en soi!

kolanta0902 002

La lune surplombe encore les palmiers dans un ciel bleu marine quand nous plions bagages afin de nous mettre en route pour notre deuxième grand périple:  LangKawi (Malaisie)-Ko Lanta (Thaïlande).
Nous avons pris un billet « tout compris », pour ne pas avoir à se soucier des jonctions entre les différentes étapes.
Le taxi nous a donné rendez-vous à 7h30.
A cette heure-ci, tout le Cottage dort encore, mais nos hôtes sont là pour nous saluer à regret. Qu’on se le dise, ces deux là sont vraiment adorables, alors, amis voyageurs, si vous passez  par Langkawi, il faut absolument leur rendre visite! (The Cottage- Pentaï Cenang/ LangKawi)

kolanta0902 005
Nous avons juste le temps de prendre un petit café, un deuxième petit café, euh…un troisième petit café….euh je suis un peu nerveuse avec tous ces petits cafés… le taxi nous aurait-il oublié?

8H00..8H30..oui! il nous a oublié!
« Le Boss » comme les enfants l’ont surnommé, est décontenancé et cherche une solution pour nous aider.
Un taxi arrive finalement à 8H45, mais nous refusons de le prendre, le bateau est à 9H00 et nous avons 20mn de route pour rejoindre le Ferry.
La dame de l’agence  (BLUE WORD… ne faites jamais appel à eux!) qui nous a vendu les billets, arrive tout excitée et me presse de monter dans son fichu taxi…
Je lui passe un savon ( en anglais, au saut du lit…YES!) mais nous finissons par nous exécuter car elle me certifie que son « staff » nous attend pour partir.
Effectivement, le ferry, chargé à bloque, n’attendait plus que nous, le départ se fait avec 15mn de retard! (non, non, c’est pas à cause de nous…hihihi, pas taper sur la tête siouplêêêê!)
Comme me l’ont dit très justement mes amis Simon et Céline, c’est avec des journées comme celle-ci, qu’on apprécie véritablement les journées toutes simples et sans « emmerde ».
Dans le bateau, deux grands écrans diffusant un film avec Jacky Chan, subjuguent d’abord nos petites têtes blondes…mais pas longtemps, parce-qu’en anglais c’est tout de suite moins captivant!
Au revoir terre malaise, bonjour la Thaïlande!
Poste frontière: Satun. « Passeport s’il-vous-plaît »…le douanier me demande de sourire à la caméra, SMILE!…ça change de Los Angeles, j’y crois à peine. Bienvenue au pays du sourire!
Un agent de « BLUE WORD », nous attend pour nous donner la marche à suivre pour le reste du voyage…aussi peu compétant que sa « con »-sœur malaise, il essaye de nous arnaquer avec le change puis nous demande d’attendre 10mn…
45mn plus tard! nous sommes chargés dans un pick-up avec 4 autres touristes français (si vous comptez bien, ça fait 12!) comme des bestiaux!

J’ai bien eu peur qu’ils nous fassent voyager ainsi jusqu’à Trang, (notre prochaine étape) mais c’était juste pour rejoindre la gare routière, quelques kilomètres plus loin.
Il est 11HOO, heure malaise, les enfants ont faims, nous n’avons rien prévu à manger.

Une gargote vend des ships, ça fera l’affaire jusqu’au déjeuner.
Nous embarquons dans un gros bus rose, c’est parti pour 3h00 de route. (oup’s, c’est raté pour le déjeuner! il faudra patienter)

Côme s’endort, écrasé par la chaleur étouffante de notre véhicule surchargé, dont la climatisation a rendu l’âme. Mon voisin de derrière sort un sac en plastique…hum, je vous laisse imaginer la suite!

Dehors, des plantations d’arbres « pleurant » du caoutchouc attirent mon attention.

.

A l’intérieur du bus, c’est moi qui pleure!

On finit par arriver à Trang, une ville « embouteillée », où, malgré tout, notre agent « BLUE WORD » nous attend et nous repère grâce à nos étiquettes oranges collées sur nos Tee-Shirts.
Son mini-vanne nous emmène jusqu’à l’agence en centre ville.
Une petite halte, les enfants meurent de faim…RE-paquets de ships avec un coca. Il est 15h00.
15H30, on embarque à nouveau dans le vanne avec 4 autres touristes, c’est RE-parti pour 2H30 de route.
Tout du long, des palmeraies à perte de vue.
Les palmiers sont touffus et laissent à peine passer la lumière…on se croirait dans un tableau de Renoir, si tant est qu’il ait voyagé jusqu’ici.

Après quelques heures, le taxi monte à bord d’un bac, (ça me rappelle le temps où l’Ile de Ré n’avait pas encore de pont). Arrivée tant attendue sur l’Ile, puis, « poireautage » dans des kilomètres de queue (heu, là ça me rappelle l’Ile de Ré, aujourd’hui!) pour prendre un deuxième bac ( Ko Lanta est un archipel).
Il est 18H00 (heure thaïlandaise, il y une heure de décalage avec la Malaisie).
Pour finir, notre chauffeur nous dépose enfin devant la porte du « Lanta Paradise Beach Resort », il est 18H30.
La plage nous accueille, illuminée par des lampions adorables, des bougies sur chaque table, c’est magnifique!
Nous mangeons au restaurant de l’hôtel, au bord de l’eau, les pieds dans le sable, un repas bien mérité. (le seul de la journée, en fait!)
Les enfants ont été super…quand on dit que les voyages forment la jeunesse!
A la table d’à côté, un couple s’offre un lâcher de lanterne céleste, ils doivent faire un vœu.
Le mien vient de se réaliser…nous sommes au paradis!

Publicités

2 réflexions au sujet de « LangKawi-Ko Lanta, une aventure en soi! »

    • Oui, c’est le « sel » du voyage, ce qui lui donne du goût! même si sur le moment, c’est épique! pour le moment on s’est posé sur la plage de l’hôtel, on y trouve tout ce dont on a besoin. On ira se balader quand on en ressentira l’envie…on a déjà repéré le trekking en éléphant dans la jungle…bisous. Annabel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s